Zoom sur

" Ville numérique, mode d'emploi "
Nouveau guide d'SFR

Diagnostic 2012 de l'Aquitaine numérique

10/12/2012 par Alexandre BERTIN.
  • Diminuer la taille de la police
  • Agrandir la taille de la police
couverture diagnostic

L’édition 2012 du Diagnostic de l’Aquitaine Numérique est dévoilée par AEC ce lundi 10 décembre, à l'Hôtel de Région de Bordeaux.

Au menu des thèmes traités dans cette publication annuelle : la transformation des entreprises, l’évolution des services publics, les modes de consommation de la culture et les fractures numériques.

Mais aussi une cartographie des hébergements de tourisme en Aquitaine et une série d'indicateurs permettant aux acteurs du territoire, de suivre et d’analyser les tendances et l’évolution de leurs secteurs d’activité par le prisme du numérique.

Le Diagnostic de l'Aquitaine numérique, publication annuelle réalisée par AEC et traditionnellement présentée à l'automne, poursuit son évolution en proposant cette année une approche en 3 parties.

  • Tout d’abord un cahier d’analyse, croisement entre les études, les enquêtes et la veille de l’année passée. On y aborde les thèmes de l’impact du numérique sur la transformation des entreprises, sur l’évolution des services publics, sur les manières de « consommer » la culture et sur les fractures numériques.
  • Ensuite, un « Atlas du numérique » consacré cette année à une analyse cartographique précise des équipements et usages des hébergements de tourisme en Aquitaine et plus particulièrement aux campings.
  • Enfin, AEC propose une sélection d'indicateurs pérennes et comparables méthodologiquement dans le temps et dans l’espace régional et francophone, permettant aux acteurs du territoire, de suivre et d’analyser les tendances et l’évolution de leurs secteurs d’activité par le prisme du numérique.

L'objectif du Diagnostic de l'Aquitaine numérique est d'offrir une mesure et une évaluation de l'impact des politiques publiques numériques. L'édition 2012 présente ainsi les résultats d'actions concrètes menées dans divers domaines : couverture du territoire en haut débit, montée en qualité des sites web des communes, équipement en ordinateurs portables des collégiens landais, etc…

Couverture du Diagnostic 2012 de l'Aquitaine numérique Télécharger le Diagnostic 2012 de l'Aquitaine numérique (.pdf, 3,5Mo)

 

1. Le numérique révolutionne le management en entreprise

La progression de la pénétration du numérique dans les entreprises est continue, TPE rattrapent les PME tout en restant à la trainent :

  • 99% des PME et 82% des TPE sont équipées d’un ordinateur,
  • 88% des PME et 65% des TPE sont connectées à internet haut débit.

Les salariés, quant à eux, sont de plus en plus connectés à leur entreprise. Le phénomène du Bring your own Device (BYOD / « viens avec ton propre appareil ») prend de l’ampleur :

  • 25% des PME autorisent leurs salariés à utiliser leurs outils numériques personnels (Smartphones, tablettes, etc.) sur leur lieu de travail, notamment parce que cela augmenterait la productivité et la flexibilité, selon les chefs d’entreprises.
  • Du côté des salariés, 44% disent utiliser leurs outils numériques mobiles à des fins professionnelles (surtout les cadres et les artisans et commerçants mais le phénomène gagne également les ouvriers et les employés).

Tout ceci a bien évidemment des répercussions sur l’organisation du travail, tant sur la notion de lieu de travail puisque 13% des PME déclarent offrir la possibilité à leurs salariés de travailler en dehors du bureau, que sur la notion de management, de sécurité des données, de gestion des ressources humaines ou de conditions de travail.

  • De leur côté, 55% des cadres déclarent exercer régulièrement une partie de leur activité en télétravail, l’utilisation des outils de mobilité (personnels ou professionnels) permettant cette flexibilité accrue.

L’impact du numérique sur le travail, sur la manière de travailler, sur les compétences ou encore la notion de lieu de travail est un chantier à suivre de près ces prochaines années.

 

2. Le numérique permet d’améliorer l’efficacité des services aux publics

Il est essentiel aujourd’hui de continuer d’améliorer la qualité des sites web publics pour répondre aux exigences de plus en plus fortes des usagers :

  • 60% des Aquitains utilisent internet pour leurs démarches administrative.

Avec une appropriation des usages croissante, les citoyens attendent de plus en plus une administration qui répondent à leurs besoins, notamment en matière d’offre de services dématérialisés mais aussi en matière de simplicité d’utilisation et d’efficacité des sites internet.

Le baromètre 2012 de la qualité des sites web des communes aquitaines montre qu’en deux ans la qualité moyenne a progressé :

  • 46% de conformité en 2010, 48% en 2012.

Plus précisément, les résultats montrent que les communes qui possèdent un site internet ont axé leurs stratégies d’amélioration vers la visibilité (progression de 18 points en 2 ans) et moins vers la technique puisque les critères « technique » et « contact » sont largement moins conformes.

Très peu de communes qui possèdent un site internet répondent aux exigences particulières des 32% de citoyens mobinautes aquitains :

  • selon une étude de la Communauté Urbaine de Bordeaux, 80% des habitants questionnés souhaiteraient pouvoir consulter les informations du site depuis un terminal mobile.
  • A contrario, seules 2% des communes aquitaines proposent une déclinaison mobile de leur site web.

La progression de la qualité des sites web publics aquitains et leurs déclinaison en version compatibles mobiles sont deux chantiers importants à mener en concertation avec la filière numérique et les prestataire web.

 

3. Faire du numérique un outil pour tous

Une politique volontariste en matière d’infrastructure a permis de réduire les inégalités d’accès à internet haut débit :

  • 89% de la population aquitaine et 64% du territoire sont couverts par une offre internet HD de 2Mbits/sec ou plus. C’est un tiers de plus qu’il y a cinq ans.
  • En 2012, 99% du territoire serait couvert par l’internet 3G, selon les opérateurs.

Grâce à l’action des acteurs publics, Etat, Région et Départements, entre 2005 et 2012, les inégalités d’accès en termes de coût entre zone urbaine et zone rurale sont passées d’un rapport 2,5 à un rapport 1. Il était en effet 2,5 fois plus couteux d’accéder à une offre Internet + Téléphone + Télévision à Bourideys qu’à Bordeaux en 2005. Les prix sont les mêmes aujourd’hui.

L’écart de l’offre de service s’est aussi comblée même si elle reste en défaveur des zones rurales.

La réduction des inégalités passent également par des politiques qui touchent directement les populations comme on peut le constater sur un bilan de l’opération « un collégien, un ordinateur portable » dans les Landes.

Au-delà de l’équipement (la totalité des foyers landais avec collégiens étant équipés), les usages sont plus intenses et plus diversifiés :

  • à titre d’exemple, 80% des Landais vivant dans un foyer avec collégien ont acheté au moins une fois un produit en ligne contre « seulement » 49% des Landais vivant dans un foyer sans collégien. L’effet vertueux se prolongeant même lorsque l’enfant quitte le collège, après l’achat par la famille d’un ordinateur.

Mais les inégalités persistent entre Aquitains. Selon l’âge tout d’abord, les plus jeunes étant très largement équipés et connectés, les seniors l’étant peu :

  • 86% des 15-29 ans ont accès à internet à leur domicile contre 20% des 75 ans et plus.

De même, les inégalités sociales, si elles se réduisent dans le temps, sont aujourd’hui très clivantes :

  • les Aquitains non diplômés sont 28% à utiliser internet régulièrement contre 90% des Aquitains de formation bac+3.
  • De même, lorsque 93% des cadres sont internautes, les agriculteurs ne sont plus que 58%.

Combler les fractures numériques reste un enjeu de taille : fracture d’accès avec l’arrivée du très haut débit, fracture d’équipement pour les plus démunis ou les séniors et fracture d’usages sur l’utilisation des usages avancés des technologies numériques.

 

Support de présentation du Diagnostic 2012 de l'Aquitaine numérique

 

Mots clefs
aménagement - Aquitaine - bonnes-pratiques - collectivités - Culture et création - données - e-administration - e-commerce - e-démocratie - E-tourisme - Economie numérique - entreprises - études-et-statistiques - filière - fractures - Gouvernance et territoires - Infrastructures et réseaux - innovation - Mobilité - stratégie - très-haut-débit - Usages
ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer



Agenda


Tous les rendez-vous
  • Annuaire