Open Data School : 130 étudiants pour un maximum de créativité

02/03/2012 par Suzanne GALY.
  • Diminuer la taille de la police
  • Agrandir la taille de la police
36 étudiants de l’Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine vont produire des data-visualisations avec des graphistes et des développeurs dans le cadre de l’OpenData School, les 10 et 11 mars – crédit AEC

L’Auberge numérique d’AEC à Bordeaux devient, en mars et avril, le théâtre de plusieurs évènements uniques réunis sous l'appellation Open Data School : 130 étudiants vont associer leurs énergies et talents pour développer des applications de services et des data-visualisations informatives, dans une dynamique collaborative. Ils seront appuyés dans cette démarche créative par quelques professionnels aquitains du numérique.

Dans l’esprit des évènements Startup Week-end ( organisé à Bordeaux en avril dernier ) ou 24h de l’innovation ( création de l’école Estia à Bidart ), l’Open Data School imaginé par AEC se veut "accélérateur d’innovations" grâce, notamment, à une mise en situation de production dans un espace-temps déterminé.

Fidèle à sa mission de susciter un dialogue constructif entre les professionnels aquitains du numérique, AEC anime déjà des ateliers de concertation et d’élaboration d’innovations, comme les Bacalabs ou, depuis septembre 2011, les OpenData bars (10 ateliers montés en partenariat avec la Communauté urbaine de Bordeaux) au sein desquels collaborent des chercheurs, des étudiants, des acteurs publics et professionnels du web.

L’agence a accompagné dans ce cadre la Région, la Cub et le Département de la Gironde dans le mouvement de libération de leurs données publiques (ce que l’on nomme Open Data) et la mise en place de démarches en faveur de l’utilisation de ces données .

Les données publiques libérées constituent le matériau de base, mais non exclusif, des travaux de l’Open Data School. C’est un gisement d’informations pouvant donner lieu à des services ou usages nouveaux et à une transparence accrue sur les politiques publiques.

Le Data journalisme Lab

Week-end « d’accélération de la production » les 10 et 11 mars
edith.remond@ijba.u-bordeaux3.fr ; suzanne.galy@aecom.org

Légende : 36 étudiants de l’Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine vont produire des data-visualisations avec des graphistes et des développeurs dans le cadre de l’OpenData School, les 10 et 11 mars – crédit AECLe Data Journalisme Lab est une expérimentation de data journalisme, ou journalisme de données, conçue et coordonnée par l ’IJBA et AEC. Elle a été lancée mi-janvier au sein de l’Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine.

L’idée, créer un laboratoire de recherche et développement autour d’une forme très innovante de traitement et de diffusion de l’information sur le web : la data-visualisation, ou visualisation de données par des mises en forme graphiques et interactives.

Le Data Journalisme Lab associe, aux côtés des 36 étudiants journalistes en Master 1, des étudiants graphistes et développeurs. Ils sont accompagnés par des professionnels de l’informatique et du graphisme, et entourés d’experts : cartographe, statisticien, démographe.

Les sujets explorés par les équipes d’étudiants émanent de l’analyse de bases de données brutes rendues disponibles et réutilisables par des collectivités d’Aquitaine, par des organismes publics français (l'Etat vient de libérer des milliers de jeux de donnée) et d’autres catalogues présents sur internet.

Les visualisations produites traiteront, par exemple, des équipements sportifs en Gironde au regard du nombre de licenciés par discipline, des critères de réussite scolaire en France ou encore du profil des jeunes aquitains présents sur les réseaux sociaux du web. La dizaine de productions réalisées sera dévoilée au public début avril.

La dynamique collaborative du Lab, au sein duquel s’entre choquent des cultures professionnelles très diverses, ouvre des horizons porteurs de sens : acquisition de nouvelles compétences pour chaque partie prenante, intégration d’une culture de travail portée vers l’innovation, prise de conscience des enjeux de société induits par le data déluge, etc.

Le Lab associe plusieurs partenaires locaux : les écoles ECV et Epitech , la société de services informatiques Groupe-SII , un graphiste web indépendant (Pascal Bonnefon) et le Groupe Sud Ouest . L’expérimentation fait l’objet d’un Work in Progress qui relate les étapes de la production : http://datajournalismelab.fr

 

Open Datathlon

Semaine de production du 12 au 16 mars
laurent-pierre.gilliard@aecom.org

Sur plusieurs jours consécutifs, des étudiants de deuxième année de l’IUT SRC (Services et Réseaux de Communication) de l’Institut Michel de Montaigne de Bordeaux 3, vont travailler en équipes sur le développement d’un projet innovant à dominante numérique. A l’image des étudiants engagés dans le Creative Week-end (ci-dessous), ceux de SRC s’appuieront sur les projets déjà imaginés dans le cadre des ateliers OpenData bar et sur des idées identifiées par des professionnels du secteur.

 

Le Creative Week-end

Week-end de production les 24 et 25 mars
thierry.ulmet@aecom.org

Il réunira des étudiants de l' EPSI . Objectifs : accélérer des projets à fort potentiel dans les conditions proches de la réalité entrepreneuriale, échanger et confronter ses idées au sein d’une équipe pluridisciplinaire, donner naissance à un produit qui pourra être accompagné par un dispositif professionnel pour le positionner dans le cadre d’une création d’entreprise, améliorer ses connaissances pour accomplir en quelques jours l’équivalent de plusieurs semaines de travail et de rencontres.

En ouverture du week-end, AEC proposera des idées de projets validées par les collectivités territoriales de la région comme ayant une valeur d’usage et un fort potentiel d’intérêt. Ces projets émanent des 10 ateliers OpenData bars s’appuyant sur des données libérées par la Cub, le département de la Gironde et la Région Aquitaine.

Les étudiants pourront aussi développer ou accélérer des applications déjà repérées et portées par des entrepreneurs locaux. Domaines concernés : transport, développement durable, tourisme, qualité de vie, social, culture, citoyenneté… croisés avec les concepts de mobilité, géolocalisation, cartographie, communauté (réseau social). Autant de possibilités pour donner naissance à des usages riches et utiles.

Dans le même esprit :

Samedi 14 et dimanche 15 avril : développement d’applications avec EPITEC

 

Du 2 au 20 avril : développement d’applications avec INGESUP

 

Mots clefs
Aquitaine - données - Education et formation - innovation - presse - Usages
ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer