S’adresser à un public, que cela soit face à un auditoire dans le cadre professionnel (réunion, conférence, séminaire, entretien…) ou dans le cercle privé (mariage, enterrement, anniversaire…), ce n’est pas une chose aisée pour tout le monde. Nous ne sommes pas tous égaux lorsqu’il s’agit de prendre la parole en public.

En effet, s’exprimer devant un public peut rendre anxieux et vite tourner au cauchemar pour certains ! Heureusement, il existe des astuces pour ne pas avoir le trac lors d’un discours. Voici donc nos 5 conseils pour être à l’aise pendant une prise de parole en public.

Bien préparer son discours

C’est le b.a.-ba. Une prise de parole bien préparée en amont, c’est une bonne dose de stress que l’on s’épargne. Tout d’abord, il est indispensable de connaitre le profil son public. Qu’attend-il ? Comment peut-il réagir ? La préparation permet de pouvoir adapter le contenu du discours, mais aussi et surtout le ton à adopter (professionnel, neutre, traits d’humour…).

prise-de-note

À partir de là, il convient de travailler sur son texte et de l’écrire dans le détail. Il faut absolument le faire sien. Pour ce faire, il est nécessaire d’en apprendre par cœur les grandes lignes et de s’entrainer à enchainer les différentes parties, afin d’être plus à l’aise avec l’articulation du discours le jour « j ». Placez-vous dans les conditions du direct : il ne faut pas hésiter à répéter en public (amis, collègues, famille).

Capter rapidement l’attention du public… et la conserver !

Pour se sentir à l’aise, il est essentiel de sentir que le public est réceptif, et ce, dès le début de la prise de parole. Aussi, il faut d’emblée s’imposer avec une phrase forte, voire imagée, de façon à ce que l’auditoire la visualise et la conceptualise. Il est possible de faire une analogie avec un film ou un livre, avec une personnalité connue ou reconnue, ou encore de citer les paroles d’une chanson ou autre.

Pour conserver l’attention du public, il ne faut pas hésiter à utiliser un support visuel et à le faire participer (questions/réponses), tout en cherchant à garder le contact visuel en permanence avec lui. Recherchez des complices dans l’auditoire, des personnes qui vous renvoient une énergie positive ou qui sont prêtes à échanger avec vous.

Partir du principe que le public est bienveillant

public-bienveillant

C’est bien souvent le cas ! L’auditoire est constitué de « vraies » personnes, à la fois curieuses et empathiques. Le public veut apprendre des choses, écouter un message et il sait généralement apprécier les efforts de l’orateur. Aussi, il est inutile d’aborder une prise de parole en public comme un combat ou confrontation, mieux adopter un angle d’attaque positif.

Avoir une parole limpide et des idées claires

Présenter un propos clair, net, concis, cohérent, avec une un débit de parole calme et maitrisé, ainsi qu’avec une bonne élocution. Voilà le secret d’une éloquence simple et efficace. Le fond et la forme doivent être accessibles et intelligibles pour l’auditoire. Sa réaction en retour n’en sera que plus positive, ce qui vous mettra à l’aise.

En outre, il est important de ralentir le rythme et de marquer des pauses régulièrement. Cela permet à au public de « digérer » le discours, et pour vous, de gérer le stress éventuel.

Recevoir notre actualité

Rejoignez la newsletter.

Poursuivre votre lecture