Vous débutez votre première campagne emailing et vous constatez que les emails que vous envoyez à votre audience ne sont pas lus.

Le risque est de passer totalement à côté de vos objectifs.

En effet, si vous constatez un taux d’ouverture en dessous de 30 %, nous vous conseillons de peaufiner votre stratégie de diffusion ainsi que vos techniques de rédaction.

Découvrez une liste de conseils dédiés à l’amélioration du taux d’ouverture de vos emails.

Gardez une liste actualisée

Veillez à garder votre liste d’abonnés engagés à jour. Pour cela, il vous faudra régulièrement vérifier et supprimer vos contacts inactifs.

Si vous observez une inactivité supérieure à 6 mois, vous pouvez les retirer de votre base de données.

Une solution pour gagner en efficacité consiste à demander à vos abonnés de mettre à jour leurs informations de temps en temps.

Catégorisez votre liste d’abonnés

En effet, vous pouvez répartir la liste de vos abonnés en tenant compte de leur comportement d’achat.

Ainsi, cela vous permet de personnaliser vos emails en fonction de vos prospects et de vos clients.

Plus vous faites l’effort de cibler vos contenus, plus vous augmentez vos chances d’être lu par votre liste.

Pour catégoriser vos abonnés, il est nécessaire de passer par une solution d’emailing, on vous en parle dans l’article : comment envoyer des emails en masse.

Évitez de tomber dans les spams

Assurez-vous que vos emails n’atterrissent pas dans les dossiers spams et que l’ensemble de vos destinataires aient bien choisi de les recevoir.

Sélectionnez la bonne adresse IP pour déclencher votre campagne et personnalisez le champ « À ».

Si cela vous semble nécessaire, expliquer à vos abonnés comment vous ajouter sur liste blanche et demandez-leur d’être ajouté à leurs contacts.

Ne faites pas de la survente dans vos messages et rédigez un message conforme à ce que vous avez prévu dans le champ « objet ».

Enfin, vous pouvez indiquer votre emplacement et n’oubliez pas la possibilité aux abonnés de se retirer de votre liste.

Les boîtes de messagerie comme Gmail, refusent systématiquement certains emails quand ils proviennent de certaines IP. Ces derniers n’atteignent alors jamais leur destinataire, c’est ce qu’on appelle la délivrabilité.

Déterminez le bon moment pour envoyer vos emails

On vous en parlait dans nos conseils pour une newsletter performante. Le timing est déterminant pour assurer un bon taux d’ouverture.

Ainsi, demandez-vous quel est le moment idéal pour joindre vos abonnés sans risquer de les déranger.

Préfèrent-ils consulter le matin au réveil, devant leur tasse de café ou bien lorsqu’ils terminent leur journée de travail ?

Effectuez des tests sur plusieurs créneaux horaires et plusieurs jours de la semaine. Vous pourrez identifier les périodes adéquates.

Par exemple, si votre audience est B2B, privilégiez des horaires de bureaux. Les heures de pause fonctionnent plutôt bien.

Recevoir notre actualité

Rejoignez la newsletter.

Poursuivre votre lecture